DÉCOUVREZ
NOS ACTUALITÉS
23 février 2017

3 astuces pour optimiser votre bonus

3 astuces pour optimiser votre bonus

Vous avez la chance d’avoir obtenu un bonus et vous ne voulez pas le dépenser dans l’immédiat ? Optimisez cette rentrée d’argent en optant pour l’une de ces solutions :

 

Epargne mieux rémunérée

Vous pouvez profiter du fait que l’argent supplémentaire de votre bonus ne vous soit pas nécessaire au quotidien pour le placer sur un compte épargne avec de meilleures conditions de rendement.

En choisissant une épargne à plus longue durée, vous obtiendrez de meilleurs taux d’intérêt et ferez ainsi fructifier votre argent.

 

Rachat 2e pilier

Selon votre situation (âge du premier emploi, période de chômage, augmentation de salaire…), il se peut qu’il vous manque des années de cotisations à la LPP.

Dans ce cas, vous avez la possibilité d’utiliser votre bonus pour effectuer des rachats de 2e pilier, c’est-à-dire de faire des versements volontaires pour augmenter votre capital retraite.

Le rachat d’années de cotisations manquantes présente un double avantage :

  • Retraite améliorée
  • Economie d’impôts importante

En effet, tout en améliorant la rente que vous toucherez une fois à la retraite, vous bénéficiez d’un avantage fiscal, car le montant du rachat est déductible du revenu imposable, dans l’année du versement de la cotisation.

Le rachat de 2e pilier est uniquement possible si vous présentez une lacune dans votre couverture. Vous pouvez facilement obtenir cette information auprès de votre caisse de pension.

 

Investissement 3e pilier

Le bonus peut également être l’occasion d’ouvrir un 3e pilier ou d’y effectuer un versement si vous en possédez déjà un.

Le 3e pilier, qui est une cotisation facultative et volontaire en vue d’augmenter le capital retraite, présente les mêmes avantages que le rachat de 2e pilier.

A long terme, il assure un capital retraite plus confortable, à court terme, les cotisations versées sont déductibles du revenu imposable, permettant de bénéficier d’une économie d’impôts. Les montants annuels déductible sont cependant plafonnés actuellement à CHF 6’768.- pour un salarié et 20% du revenu annuel (avec une limite de CHF 33’840.-) pour un indépendant.

Le 3e pilier présente également l’avantage de pouvoir être retiré afin d’être utilisé en tant que fonds propres pour l’acquisition d’une résidence principale, pour l’amortissement d’un prêt hypothécaire, pour des travaux dans votre résidence principale, etc..

 

 

 

 

Vous avez des questions ? Vous aimeriez un éclairage sur un sujet en particulier ?
Envoyez-nous vos suggestions d’article par e-mail à communication@ca-nextbank.ch

Image : © fotomek | Fotolia
 
12 décembre 2018

Construction : attention aux plus-values

Vous achetez sur plan et rêvez de tout modifier à votre goût ? Pour éviter les mauvaises surprises, il est important de prendre en compte les coûts engendrés par les plus-values.
Chat