DÉCOUVREZ
NOS ACTUALITÉS
30 octobre 2023

Comment bien préparer sa retraite à 30, 40 ou 50 ans

Préparer sa retraite peut parfois sembler être une préoccupation lointaine. Cependant, l'art de bien planifier cette étape cruciale de la vie ne connaît pas d'âge idéal pour débuter. Au contraire, plus tôt vous commencez, meilleure sera votre stabilité financière. Que vous soyez un trentenaire plein d'ambitions, un quadragénaire en quête d'équilibre ou un quinquagénaire soucieux de consolider votre avenir, découvrez comment faire des choix judicieux pour une retraite épanouissante.

Sommaire

Les système des 3 piliers en bref

Le système de retraite suisse repose sur 3 piliers :

Le 1er pilier, dit « AVS » :
Il s’agit d’une prévoyance obligatoire prévue par l’État pour toute personne vivant et/ou travaillant en Suisse, en tant que salarié ou indépendant.

Le 1er pilier fonctionne selon un système de répartition ; autrement dit, ce qui a été prélevé sur l’ensemble des revenus est reversé solidairement dans les rentes de tous les retraités, pour autant qu’ils aient cotisé à l’AVS au moins une année dans leur vie.

Le 2e pilier, dit « LPP » :
Il s’agit d’une prévoyance professionnelle obligatoire pour les salariés et facultative pour les indépendants.

Prélevé sur le revenu, le 2e pilier est prévu comme un complément à la rente AVS mais, contrairement au 1er pilier, il est basé sur un système de capitalisation, ce qui signifie que vous ne percevrez à votre retraite que ce que vous avez-vous-même cotisé et épargné d’année en année. Le 2e pilier peut être perçu sous forme de rente ou de capital, en fonction des caisses de pension.

Le 3e pilier :
Il s’agit d’une prévoyance purement privée et qui n’est pas obligatoire. Il convient de différencier le 3e pilier A du 3e pilier B.

Le 3e pilier A est une prévoyance dite « liée » car elle est réservée aux personnes percevant un revenu soumis à l’AVS et directement prévue pour compléter les 1er et 2e piliers à la retraite. Le montant annuel versé est plafonné mais peut être déduit du revenu imposable.

Le 3e pilier B, quant à lui, est une prévoyance dite « libre » car elle est bien moins règlementée. Sans plafond et libérable plus facilement, elle n’est en revanche pas déductible des impôts (sauf dans certains cantons, comme Genève par exemple).

Trois conseils pour bien anticiper sa retraite

La rente AVS vise à couvrir les besoins vitaux et le 2e pilier à compléter ce revenu. En général, ces 2 piliers ne couvrent en général qu’environ 60% de votre dernier salaire. Par conséquent, il est essentiel de prendre des mesures complémentaires pour garantir un niveau de vie adéquat à la retraite.


Se constituer un « matelas de sécurité » dès que possible

Dès que vous percevez un revenu, il est judicieux de commencer à constituer une petite réserve, en alimentant chaque mois un compte épargne ou en faisant des placements par exemple. Cet argent mis de côté pourra toujours vous être utile en cas d’imprévu, pour financer un projet et surtout, pour compléter votre retraite un jour. Un objectif raisonnable est de remplir petit à petit votre compte pour atteindre une somme équivalant à au moins trois à six mois de salaire.

Découvrir les comptes épargnes CA next bank

Ouvrir un 3e Pilier A ou B, ou les deux

Il n’y a pas d’âge pour souscrire un 3e pilier. Il est recommandé de démarrer tôt, que ce soit sous la forme d’un compte épargne, d’une épargne en fonds de placement ou d’une combinaisons des deux, même avec de petites sommes. Le temps passant, vous pourrez augmenter la cotisation jusqu’à atteindre les plafonds en vigueur. Le choix entre un 3e pilier A ou B (ou les deux) dépend de votre situation et notamment de votre intérêt à faire valoir une déduction fiscale.

En savoir plus sur l’offre 3e pilier A CA next bank

Racheter ses années de 2e pilier

Arrivé à un certain âge et même après plusieurs années de vie professionnelle, il se peut que vous n’ayez pas cotisé autant que vous auriez pu au 2e pilier. Vous avez poursuivi des études tardivement ? Vous avez pris un congé sans solde ? Vous avez travaillé comme indépendant pendant une période ? Il est important de faire le point et d’identifier les lacunes dans votre 2e pilier. Si vos finances vous le permettent, envisagez de racheter les années manquantes auprès de votre caisse de pension. Cela vous permettra de profiter pleinement de votre prévoyance professionnelle quand arrivera votre retraite.

Préparer sa retraite à 30 ans

Il n’est pas impératif de gagner beaucoup d’argent pour commencer à épargner. Dès l’âge de 30 ans, toute personne percevant un revenu lié à une activité professionnelle peut d’ores et déjà s’organiser pour placer stratégiquement une partie de ses gains. Par exemple :

Le 3e pilier A : cas pratique pour les résidents et quasi-résidents

  • Sarah, 30 ans
  • Célibataire sans enfant
  • Habite à Genève
  • Touche un revenu annuel imposable de 60'000 CHF

En 2023, Sarah peut verser jusqu’à 7'056 CHF sur son 3e pilier A.
Si elle décide de ne verser que 3'000 CHF, elle réalise une économie fiscale de 882 CHF pour 2023.
Si elle choisit de continuer de cotiser 3'000 CHF chaque année, jusqu’à ses 65 ans, elle épargnera ainsi 105'000 CHF et percevra un intérêt de 59'784 CHF à 2.5% (pour une formule mixte en épargne et en fonds de placement par exemple).

Préparer sa retraite à 40 ans

Si vous avez 40 ans et réfléchissez à ce que vous pourriez entreprendre pour maximiser vos revenus lorsque vous atteindrez l’âge de la retraite, voici quelques conseils pour continuer à épargner et commencer à structurer votre patrimoine.

  • Assurez-vous que votre plan de prévoyance professionnelle (2e pilier) soit basé sur une cotisation maximale et faites-en la demande si ce n’est pas le cas.
  • Faites un bilan et demandez à racheter les années manquantes de 2e pilier auprès de votre caisse de pension. Vous améliorerez ainsi vos rentes à la retraite et, selon votre situation, vous bénéficierez d’une déduction fiscale.
  • Si ce n’est pas déjà fait, souscrivez à un 3e pilier et cotisez le montant maximal si c’est un 3e pilier A. Si vous en avez déjà un, vous pouvez en constituer d’autres et diversifier ainsi votre épargne tout en optimisant la fiscalité sur vos futurs retraits.
  • Vous avez déjà commencé à mettre de l’argent de côté pour votre « matelas de sécurité » ? Continuez de l’alimenter jusqu’à atteindre le montant visé, et si vous n’avez jamais démarré, il n’est pas trop tard pour le faire.

Le 3e pilier A : cas pratique pour les résidents et quasi-résidents

  • Daniel, 40 ans
  • Célibataire sans enfant
  • Habite à Zurich
  • Touche un revenu annuel imposable de 100'000 CHF

En 2023, Daniel peut verser jusqu’à 7'056 CHF sur son 3e pilier A.
S’il décide de ne verser que 4'200 CHF, il réalise une économie fiscale de 1’103 CHF pour 2023.
S’il choisit de continuer à cotiser 4'200 CHF chaque année, jusqu’à ses 65 ans, il épargnera ainsi 105'000 CHF et percevra un intérêt de 38’462 CHF à 2.5% (pour une formule mixte en épargne et en fonds de placement par exemple).

Préparer sa retraite à 50 ans

À 50 ans, il est important de prendre des dispositions en faveur de votre retraite si vous ne l’avez pas encore fait : il vous reste normalement une quinzaine d’années pour préparer votre situation financière après la vie active.

  • Si vous ne l’avez pas déjà fait, demandez une cotisation maximale dans votre plan de prévoyance professionnelle (2e pilier) et effectuez un rachat pour combler les éventuelles lacunes dans vos années de cotisation.
  • Si vous avez déjà un ou plusieurs comptes 3e pilier, assurez-vous de les alimenter avec le montant maximal possible, pour autant que vos revenus vous le permettent.
  • Si vous n’avez jamais entrepris de vous constituer un « matelas de sécurité », il n’est pas inutile de commencer dès aujourd’hui.
  • Prenez un rendez-vous avec un spécialiste de la planification patrimoniale afin de faire un point de situation en tenant compte du niveau d’endettement favorable à votre situation, de la couverture de votre conjoint à la retraite ou encore de l’impact de vos choix financiers sur votre succession.

Le 3e pilier A : cas pratique pour les résidents et quasi-résidents

  • Thomas et Maria, 50 ans
  • Mariés, 1 enfant
  • Habitent à Fribourg
  • Touchent ensemble un revenu annuel imposable de 140'000 CHF

En 2023, Thomas et Maria peuvent verser jusqu’à 7'056 CHF chacun sur leur 3e pilier A.
S’ils décident de verser 7'000 CHF chacun (soit un total de 14'000 CHF), le couple réalise une économie fiscale de 4’572 CHF pour 2023.
S’ils choisissent de continuer à cotiser 7'000 CHF chaque année, jusqu’à leurs 65 ans, ils épargneront ainsi 105'000 CHF et percevront un intérêt de 20’523 CHF à 2.5% (pour une formule mixte en épargne et en fonds de placement par exemple).

Vous avez besoin d’accompagnement pour y voir plus clair sur votre prévoyance retraite ? Nos conseillers patrimoniaux se tiennent à votre disposition pour vous aider à prendre des décisions éclairées aujourd’hui pour garantir votre sécurité financière et celle de vos proches demain. Contactez votre conseiller pour bénéficier d’un conseil patrimonial gratuit.

gfg
18 décembre 2023

Délais pour les paiements de fin d’année 2023

Vous avez des factures à régler impérativement avant la fin de l’année 2023? Voici les échéances à respecter pour garantir le traitement de vos opérations dans les temps.

10 novembre 2023

Le 3e pilier en 10 questions : votre guide complet

Le 3e pilier est l’une des thématiques phares de la période de fin d’année. C’est le moment idéal pour planifier votre prévoyance et éventuellement bénéficier d’une économie fiscale, en souscrivant un 3e pilier A avant la fin du mois de décembre. Nous répondons aux 10 questions les plus fréquemment posées sur le 3e pilier.

8 novembre 2023

Sécuriser son avenir : la planification patrimoniale en action

Souvent imaginée comme réservée aux grandes fortunes, la planification patrimoniale est en réalité utile à tout le monde.
Chez CA next bank, nous avons fait le choix d’offrir notre service de planification patrimoniale à l’ensemble de nos clients. On vous explique comment la planification patrimoniale vous aide à prendre le contrôle de vos finances, anticiper les défis et bâtir un avenir financier stable.

Chat